La mise aux enchères des loyers pourrait-il aussi arriver en France ?



Encheres loyer

C’est la toute nouvelle pratique qui fait couler beaucoup d’encre aux États-Unis, la mise aux enchères des loyers. Lancée par une start-up nommée Rentberry, elle consiste à proposer une maison ou un appartement à la location et à désigner comme locataire celui qui est prêt à débourser le plus d’argent chaque mois. Pour participer aux enchères, il faut se connecter au site de Rentberry. Cette nouvelle pratique ne fait pas l’unanimité chez les Américains.

Des voix qui s’élèvent

Face au succès relatif que la start-up semble rencontrer auprès d’une certaine clientèle, ses détracteurs commencent à élever la voix pour dénoncer la pratique qui, avouons-le, laisse perplexe. En théorie, aucune loi américaine n’interdit de mettre un loyer aux enchères. Cela n’empêche cependant pas une association de locataires de la ville de San Francisco d’évoquer une violation de la loi fédérale sur la justice sociale. Il est en effet stipulé dans cette loi que « le propriétaire doit accepter les premiers candidats répondant aux critères de location fixés par le propriétaire ». La polémique enfle donc de l’autre côté de l’Atlantique.

Une pratique encore inconnue en France

 

La mise aux enchères des loyers n’est pas encore pratiquée en France. Comme aux États-Unis, aucune loi n’interdit pourtant la pratique. Il est cependant probable que les parlementaires se penchent prochainement sur le sujet dans le cadre de la mise en place de loi protégeant les droits des locataires engagée dernièrement par le gouvernement.

27 2016 8654 Consultation(s)

Ajouter un commentaire